Actualité

La Banque Populaire Auvergne Rhône-Alpes s’engage pour la recherche régionale aux côtés de la Fondation HCL

  • Recherche & innovation
  • Neurologie
  • Enfants
  • Adolescents
  • Partenariat
  • Chirurgie
La Banque Populaire Auvergne Rhône-Alpes s’engage pour la recherche régionale aux côtés de la Fondation HCL

Daniel Karyotis, Directeur Général de la Banque Populaire Auvergne Rhône Alpes, et Bruno Lacroix, Président de la Fondation Hospices Civils de Lyon, ont signé le 8 février 2018 un partenariat pour le soutien et le développement de la recherche régionale.

Au travers de ce partenariat, la Banque Populaire Auvergne Rhône Alpes finance un projet « jeune chercheur », porté par le Neurochirurgien pédiatrique Pierre-Aurélien Beuriat, qui vise à améliorer le traitement des tumeurs cérébrales de l’enfant grâce à une nouvelle méthodologie d’imagerie. La banque régionale favorisera la promotion et le développement d’autres projets de recherche portés au sein de la Fondation HCL par le biais de sa plateforme de crowfunding Kokorico.

« En finançant ce projet, BPAURA s’engage aux côtés des jeunes chercheurs qui œuvrent en région au rayonnement de la recherche auverhônalpine. Aujourd’hui aux côtés du neurochirurgien pédiatrique Pierre Aurélien Beuriat, BPAURA s’associe à celles et ceux qui font des enjeux de santé une priorité majeure » a souligné Daniel Karyotis, Directeur Général de la banque.

Zoom sur le projet bénéficiaire :
"Améliorer le traitement des tumeurs cérébrales de l’enfant grâce à une nouvelle méthodologie d’imagerie"

Le médulloblastome est une tumeur cérébrale maligne de l’enfant qui est aujourd’hui systématiquement traitée par chirurgie. Les connaissances récentes en biologie moléculaire ont permis d’identifier des sous-groupes de pronostics très différents, permettant d’envisager éventuellement d’autres approches thérapeutiques.

Le projet consiste à étudier une nouvelle méthodologie d’imagerie qui permettra d’identifier des indicateurs de bon pronostic, et ainsi d’adapter la prise en charge chez les enfants. L’objectif est de diminuer le recours à une chirurgie systématique au profit de traitements moins invasifs chez les jeunes patients à faible risque.

 

Nouveau ! Suivez-nous sur les réseaux sociaux...

bandeau-reseauxsociaux-2