• Projet "Accompagnement"

L'Outdoor Therapy pour dynamiser la rééducation des patients

  • Humanisation de l'hôpital
  • Activité physique adaptée
  • Rééducation
  • Hôpital Renée Sabran
L'Outdoor Therapy pour dynamiser la rééducation des patients

LE CONTEXTE

L’hôpital Renée Sabran bénéficie d’un cadre naturel d’exception, entouré d’un parc arboré de plusieurs hectares. Les professionnels de santé voient dans ce parc un formidable potentiel pour dynamiser la rééducation des patients suivis pour des pathologies respiratoires, neurologiques, orthopédiques et gériatriques.

Pour permettre à ces patients de retirer le maximum de bénéfices du travail effectué pendant l’hospitalisation, l’équipe du Service de Médecine physique et Réadaptation souhaite pouvoir leur proposer des séances de rééducation spécialisée et d’activité physique adaptée à l’extérieur des bâtiments, sous la forme d’un parcours de santé accessible aux personnes à mobilité réduite, à des fins thérapeutiques.

L’ENJEU POUR LES PATIENTS

Cette approche, plus dynamique de la rééducation, associe un véritable bénéfice thérapeutique et un indéniable bénéfice psychologique. Des séances à l’extérieur permettront la pratique d’exercices dans un environnement stimulant, et offriront une meilleure préparation à la reprise du cours de la vie après l’hôpital : les parcours reproduiront les difficultés que l’on peut rencontrer dans la vie de tous les jours (obstacles à enjamber ou contourner, escaliers, revêtements différents, etc). De nouvelles activités physiques d’extérieur (ping-pong, badminton, pétanque), rendues possibles grâce à l’acquisition d’équipements adaptés au handicap, permettront aux patients de retirer le maximum de bénéfices des séances de rééducation à l’hôpital.

LE PROJET

  • Création de plusieurs terrains modulables (en terrain de badminton, de pétanque, de tir à l’arc, etc.) adaptés au handicap.
  • Acquisition de tables de ping-pong adaptées pour les patients manquant d’appui ou de muscles (blessés médullaires et traumatisés crâniens principalement).
  • Création d’un parcours d’entrainement au fauteuil roulant (électrique et manuel) ; création d’un circuit d’évaluation de l’aptitude à conduire, sur route, un véhicule adapté pour les patients en fauteuil.

Coût du projet

50.000 €