• Projet "Accompagnement"

La Cani-thérapie au service de la mémoire chez les malades d’Alzheimer

  • Alzheimer
  • Mémoire
  • Thérapie non médicamenteuse
  • Neurologie
  • Hôpital des Charpennes
  • Institut du vieillissement des HCL
La Cani-thérapie au service de la mémoire chez les malades d’Alzheimer

Le contexte

Depuis 2012, le chien Eliott participe à la rééducation des patients âgés aux côtés des ergothérapeutes et des kinésithérapeutes après un accident vasculaire cérébral. Des progrès rapides sont observés en termes d’amélioration de la posture et de l’équilibre. L’approche par la zoothérapie, en particulier la médiation par le chien, est extrêmement prometteuse car elle permet de stimuler les émotions positives. Aujourd’hui, l’équipe souhaite faire intervenir Eliott lors d’ateliers de rééducation de la mémoire pour les personnes âgées. Il est démontré scientifiquement que si les informations sont présentées dans un contexte émotionnel positif, elles sont mieux mémorisées. Le développement des thérapies non médicamenteuses, est d’autant plus important qu’il n’existe pas de traitement curatif de la maladie d’Alzheimer à ce jour.

Les objectifs du projet

Il s'agit de mettre en place des ateliers « mémoire » avec Eliott, en hôpital de jour, pour les patients souffrant d’une maladie d’Alzheimer débutante. Animés par des neuropsychologues, ces ateliers permettront d’organiser des séances de mémorisation d’informations en lien avec le chien, de travailler sur les émotions - en particulier l’anxiété - afin d’améliorer la mémoire émotionnelle. Ils permettront également d’évaluer scientifiquement l’efficacité de ces ateliers sur la mémoire émotionnelle et l’anxiété.

Porteur du projet

Pr Pierre KROLAK-SALMON, Neurologue et gériatre, Directeur médical de l'Institut du vieillissement des HCL

Témoignage

« Les soignants ont remarqué que les patients ont beaucoup plus envie de participer aux ateliers quand ils savent qu’ils vont retrouver le chien. Ils créent aussi beaucoup plus de liens avec les autres personnes qui sont dans la salle, grâce à des conversations à propos de l’animal, devenu leur compagnon. Sa présence crée une dynamique collective très stimulante. »

Coût du projet

14 740€

pour la conception du protocole, l'animation des ateliers, l'analyse des données et la valorisation scientifique des résultats.