• Projet "Recherche & innovation"

EndoDol - Vers une prise en charge moins agressive de l’endométriose

  • Grossesses
  • Humanisation de l'hôpital
  • Hôpital de la Croix-Rousse
  • Gynécologie
  • Chirurgie
  • Obstétrique
  • Endométriose
  • Douleur
EndoDol - Vers une prise en charge moins agressive de l’endométriose

CONTEXTE 

L’endométriose est une pathologie qui affecte 10% des femmes en âge de procréer. Elle débute quelques mois à quelques années après la puberté ; elle est responsable de douleurs invalidantes, d’une infertilité et d’une altération de la qualité de vie des patientes et touche à ce qu’il y a de plus intime : la sexualité et la fertilité. Bien souvent sous-estimées, les répercussions psychologiques sont lourdes et induisent un isolement social et affectif.

La prise en charge se concentre le plus souvent sur le traitement chirurgical de la « pathologie d’organe » : le chirurgien fait l'ablation des zones atteintes (gynécologiques, digestives ou urinaires).
Ces interventions peuvent conduire à des échecs (récidives, adhérences, plaies nerveuses) : malgré des interventions lourdes, parfois mutilantes, toujours difficiles à supporter, les patientes continuent alors à souffrir... 

 

OBJECTIF 

L'équipe du service de Gynécologie Obstétrique de l’hôpital de la Croix-Rousse - HCL a souhaité s'associer aux professionnels de la Consultation Évaluation et Traitement de la Douleur chronique pour proposer aux femmes souffrant d'endométriose une prise en charge innovante, la seule actuellement en région Rhône-Alpes qui insiste sur l’accompagnement psychologique et la remobilisation douce et progressive des patientes.

Il s'agit de proposer à chacune un parcours intra-hospitalier coordonné, qui associe au traitement médical une approche non médicamenteuse (techniques psycho-corporelles) alliant des séances individuelles à des séances en groupe.

Les améliorations et bénéfices de cette nouvelle prise en charge, notamment sur le ressenti de la douleur et la qualité de vie des patientes (aux plans psychomoteur, psychique et sexuel) feront l'objet d'une évaluation scientifique. 

 

Porteur(s) du projet

- Dr Patricia BRANCHE, Médecin Anesthésiste Réanimateur
- Marie DEMAHIS, Psychologue à la consultation douleur chronique
- Pr Gil DUBERNARD, Gynécologue Obstétricien

Témoignages

Dr Patricia BRANCHE :

« Nous sommes interpellés quotidiennement par cette problématique douloureuse, invalidante et ayant des répercussions plurielles sur la qualité de vie des patientes qui souffrent d’endométriose. Nous avons donc élaboré le projet « endométriose et douleurs (EndoDOL) » qui a pour objectif d’articuler une prise en charge médicale innovante à une approche algologique et psychologique de groupe. 

Avant d’envisager une étude, nous avons travaillé avec un groupe « test » qui a montré des résultats encourageants : plus de 70% des patientes ont repris le travail ; une patiente est enceinte juste après le groupe, alors que son projet avait été mis entre parenthèses depuis l’annonce de son endométriose ; une patiente a passé un concours, projet inconcevable jusqu’alors pour elle qui était en arrêt maladie depuis des années ; une autre patiente a repris le travail progressivement puis a obtenu un poste à responsabilité, nous disant qu’elle a trouvé dans le groupe “l'élan” nécessaire à lui donner ”envie d’ avancer”. C’était une patiente qui ne voulait plus sortir de chez elle… » 

Coût du projet

89 000 €