Projets

Le 21 octobre 2022
  • Projet "Accompagnement"

Hortithérapie et activité physique pour accompagner les patients vers la guérison

Pour permettre aux patients d’accéder aux bienfaits des approches non médicamenteuses que sont l’hortithérapie et l’activité physique adaptée, les équipes de l’hôpital Pierre Wertheimer (« Neuro ») souhaitent créer un « Jardin des sports », au cœur même de l’hôpital : un espace extérieur sécurisé, combinant un jardin thérapeutique et un terrain multisports, à destination des patients suivis pour des pathologies neurologiques et cardiovasculaires.

L’espace « jardin thérapeutique » pourrait accueillir des séances de rééducation et de réadaptation (travail manuel, de l’équilibre, etc.) dans un cadre apaisant non médicalisé.

Les bénéfices attendus pour les patients :

– Des bénéfices thérapeutiques réels, l’expérience sensorielle contribuant à une amélioration de la concentration, à la régulation émotionnelle et aux aptitudes sociales.

– Un meilleur ressenti du séjour à l’hôpital par la diminution du sentiment d’enfermement lié à l’hospitalisation.

– Un renforcement de l’autonomie des patients, favorisée par la liberté d’aller et venir dans le jardin.

– Le développement d’une relation positive entre patients et professionnels de santé.

 

L’espace multisports favoriserait les sorties en extérieur et permettrait aux patients d’accéder aux bienfaits du sport au sein-même de l’hôpital et améliorerait ainsi leurs chances de guérison.

Les bénéfices attendus pour les patients :

– Retentissement positif sur la qualité de vie et le bien-être.

– Amélioration de l’image de soi, diminution de l’anxiété et du stress, diminution du sentiment d’isolement grâce aux liens créés lors de la pratique sportive.

– Amélioration de la tolérance des traitements, voire renforcement de leur efficacité.

L’accès à des séances de sport adapté et personnalisé pourrait également permettre de (re)donner le goût du sport aux patients hospitalisés, leur faire découvrir de nouvelles activités sportives, facilitant ainsi l’intégration d’une pratique physique dans leur vie quotidienne après le séjour à l’hôpital.

Ces activités, accompagnées par des soignants, contribueront à la prévention des pathologies cardio-vasculaires pour l’ensemble des bénéficiaires, mais aussi à la rééducation aux gestes de la vie quotidienne pour les patients en phase d’éveil (suite à un coma notamment) ou d’agitation neurologique.



Coût du projet

271.000 €